Les 5 tendances du tourisme d’aujourd’hui et de demain

Le Welcome City Lab, dont l'Office du Tourisme et des Congrès de Paris est partenaire, vient de dévoiler les 5 grandes tendances du tourisme de cette année 2020. Care, phygitalisation, low tech, gamification sont au menu de ce Cahier-Tendances #5.

C'est en s'appuyant sur son écosystème et sa fine connaissance des startups que le Welcome City Lab, plateforme d’innovation de Paris&Co dédiée au tourisme urbain, publie chaque année son Cahier analysant les grandes tendances phares ou émergentes observées au cours des mois écoulés.

Cette année, les 5 grandes tendances qui ressortent sont les suivantes :
- Prendre soin et rassurer 
- Phygitalisation
- Low tech
- Gamification et immersion virtuelle
- Où tester vite et bien ? Les villes, des concentrés d’innovation

Tendance 1 : Prendre soin et rassurer

© Thinkstock

La crise liée à la covid-19 qui a débuté l’hiver dernier a lancé un nouveau défi au secteur du tourisme : assurer une sécurité sanitaire pour tous et en toute circonstances. Bien que les Français veuillent toujours voyager, 30% d’entre eux souhaitent une garantie sanitaire et 21% de ceux-là des transports sûrs (source : GroupExpression). Les professionnels du tourisme doivent donc s’adapter en mettant en place toutes les mesures nécessaires à l’accueil du client dans des conditions optimales. Cette exigence de sécurité sanitaire s’exprime à travers une nouvelle promesse pour les professionnels du tourisme, celle que l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris a exprimée à travers sa campagne de réassurance : la Caring Attitude.

Les villes ont également un rôle majeur à jouer afin de limiter la contamination. La crise a d’ailleurs accéléré les tendances au développement urbain. Autorisation aux restaurants et cafés d’élargir leurs terrasses, rues piétonnes, multiplication des projets d’espaces verts, d’architecture durables et d’agriculture urbaine… tous ces sujets d’actualité permettent aussi à la population locale de se réapproprier la ville, dans des conditions sanitaires améliorées. Un chose est sûre : certaines mesures mises en place à cause de la covid-19 vont s’imposer durablement comme nouvelles normes. Les outils privilégiant les interactions sans contact, les paiements sans contact, la gestion des flux préfigurent le futur de l’accueil touristique.

Tendance 2 : Phygitalisation

Chateauform studio 28 événement digital

La crise sanitaire a définitivement accéléré la digitalisation de notre monde. Les organisateurs d’événements ont ainsi dû pivoter du jour au lendemain pour maintenir un lien avec leurs publics et le secteur des événements digitaux est en plein essor. Qu’ils soient 100% digitaux ou hybrides, avec une partie sur site et l’autre en ligne, les événements sont complètement repensés et de nouveaux enjeux se dessinent. La temporalité, par exemple, en est complètement changée. En amont, il est déterminant de produire et diffuser de l’émotion afin de « préchauffer les communautés ». Pendant l’événement, une grande diversité d’expériences doit être proposée (conférences, ateliers, networking, visites de stand, rendez-vous one-to one…), et la scénographie est l’un des points stratégiques de l’événement. En aval de l’événement, des séquences replay finement agencées doivent être accessibles aux participants. Enfin, pour qu’un événement digital soit réussi, il est important de repérer dans l’année des séquences émotionnelles pour animer la communauté en organisant par exemple des rencontres et rendez-vous en petits comités.

Les événements digitaux impactent aussi la production de contenus. Ainsi, le transmedia, qui consiste à communiquer sur l’ensemble des supports digitaux, est de mise pour produire des contenus adaptés à la nouvelle configuration spatiale et temporelle de l’événement. Enfin, il est primordial de mettre en œuvre de nouvelles architectures informatiques et digitales permettant de répondre aux attentes du public.

Pour plus d’informations à propos de l’organisation d’un événement phygital, découvrez notre entretien avec Elodie Coudre, directrice de la Division Congrès du groupe MCI.

Pour organiser votre événement digital ou phygital découvrez notre liste de studios d'enregistrement et de lieux parisiens pouvant recevoir des événements hybrides.

Tendance 3 : Low tech

Fat Tire Tours - Versailles BIke Tour , Paris © OTCP

Plus que jamais d’actualité avec cette crise sanitaire qui nous a fait prendre conscience de la fragilité de nos écosystèmes urbains, la low-tech prône une société plus frugale, avec des technologies orientées basse consommation. En opposition avec la high-tech, la low-tech veut apporter ce dont nous avons besoin en minimisant la consommation de ressources et l’impact social. Reconquérir nos sens, se réapproprier l’espace-temps, pour un tourisme apaisé… c’est possible en lâchant son smartphone !

Au quotidien, le vélo est l’innovation low-tech la plus répandue. Permettant de réduire l’empreinte carbone pour des déplacements et de visiter tout en prenant le temps d’observer, il est le meilleur allié du « slow tourisme ».

Une réorganisation du tourisme avec les communautés locales par des moyens low-tech peut aider à faire progresser le tourisme urbain sur la voie du durable. Attractions plus authentiques et expériences avec des locaux sont de plus en plus demandées et peuvent être facilement mises en place avec des solutions low-tech comme des ateliers ou encore des jeux.

Tendance 4 : Gamification et immersion virtuelle

Flyview L'impossible visite

Les principes de gamification et d’immersion virtuelle sont l’opportunité pour les destinations de renforcer l’expérience touristique avec une dimension ludique et onirique. Ils permettent également d’attirer la jeune génération de voyageurs vers des activités culturelles ou historiques qu’ils n’auraient pas faites sans.

Jeux de piste grandeur nature grâce au géocaching, visites guidées immersives, jeux mobiles pour une expérience hors les murs, applications de réalité augmentée… les possibilités offertes par la gamification et l’immersion virtuelle sont infinies.

Tendance 5 : Où tester vite et bien ? Les villes, des concentrés d’innovation !

Vue Paris Coucher de Soleil

Les villes, territoires d’expérimentation et d’innovation privilégiés, permettent de tester de nouvelles pratiques touristiques, culturelles et ludiques et d’obtenir des résultats rapidement à l’heure de l’urgence climatique. La densité de l’offre et des réseaux d’acteurs, l’importance et la régularité des flux touristiques, ainsi que le fonctionnement 24h/24 de certains services font de l’espace urbain le terrain idéal pour trouver des solutions innovantes.

Le touriste est l’ingrédient externe parfait. En effet, contrairement au résident qui est habitué à sa ville, il découvre un nouvel environnement et met à l’épreuve les solutions proposées. Il a également plus besoin d’être accompagné et son œil neuf est révélateur de l’expérience territoriale, aussi bien en amont qu’en aval. Il est donc essentiel pour identifier les besoins en innovations pratiques.

Les événements sont aussi des créateurs d’innovation par leur nature grégaire. Innovations logistiques, gestion de files d’attente, restauration repensée, signalétique dynamique ou embarquée… la covid-19 transforme ce secteur et aura au moins permis de tester bon nombre d’innovations, validées ou non par l’e-visiteur.

> Retrouvez ici le cahier-tendances #5 complet