L’activité des congrès à Paris bat des records en 2018 !

Paris a accueilli en 2018 un total de 1 192 congrès, soit + 7,4 % par rapport à 2017, et 882 405 congressistes, ce qui représente une hausse de 14 % par rapport à l’année précédente. Du jamais-vu pour la capitale française qui est déjà tournée vers l’avenir et compte bien continuer sur cette voie.

Ouverte sur le monde, Paris a décroché le titre de première destination mondiale pour l’accueil des congrès internationaux au classement 2018 de l’International Congress and Convention Association. Avec 212 congrès selon les critères ICCA, la capitale française se situe en première place devant Vienne (172) et Madrid (165).

Jamais les congrès parisiens n’avaient engendré de retombées économiques aussi importantes. En 2018, l’activité des congrès a généré 1,34 milliard d’euros, soit +5,5 % par rapport à l’année précédente, et 22 650 emplois (équivalent temps plein) dans les secteurs de l’événementiel (location de site, traiteur…) et du tourisme (transports, hôtellerie, restauration, sorties…).

Autre progression notable en 2018, les congrès de plus de 5 000 participants ont augmenté de 6,7 % par rapport à l’année précédente, pour atteindre un total de 32 congrès. La médecine est, comme chaque année, le secteur d’activité le plus représenté, suivi par les technologies (15 %) et l’économie (10 %). 31,6 % des participants sont des congressistes internationaux, qui ont fréquenté 53,5 % des congrès organisés à Paris.

Après ces bons résultats en 2018, Paris ne compte pas s’arrêter là puisque la ville a déjà remporté des congrès de premier plan, à commencer par le congrès de la Société Européenne de Cardiologie (ESC) qui se déroulera en août 2019 et le congrès de la Société Européenne d’Oncologie Médicale (ESMO) qui vient d’annoncer sa tenue, pour la première fois à Paris, en 2021.

infographie_congres2019_fr_680X680

Les chiffres clés :

  • 3,2 congrès par jour en moyenne à Paris ; 
  • 73 % des congrès ont une fréquence annuelle ;
  • Les congrès se tiennent principalement aux mois de juin, novembre, octobre et mars ;
  • Leur durée moyenne est de 2,2 jours (2,7 jours pour les congrès internationaux et 1,7 jour pour les nationaux) ;
  • 66 % des congrès sont sédentaires (se tiennent toujours à Paris ou en Île-de-France) ;
  • 48 % des congrès ont une participation internationale (au moins 20 % d’étrangers) ;
  • 69 % de congrès (820) ont réuni moins de 500 congressistes et 3 % ont rassemblé plus de 5 000 (32 congrès) ;
  • Les lieux scientifiques ont accueilli 39 % des événements contre 34 % pour les centres de congrès, qui ont toutefois reçu 73 % des congressistes ;
  • 335 lieux parisiens ont accueilli des congrès.



Télécharger l'étude sur l'activité des congrès en 2018