Afterwork : 5 bars cachés à Paris

À la recherche d'un lieu où réunir vos collaborateurs ou vos meilleurs clients pour un afterwork ? Nous vous dévoilons un top 5 des adresses à ne pas manquer !

Reconnus la plupart du temps pour leur devanture originale, les bars cachés abritent les meilleures recettes de cocktails à déguster sur un fond de musique jazzy ou sur les derniers set de DJ set branchés, le tout dans un décor intimiste mais toujours très sophistiqué. Pour vous aider à faire votre choix, nous vous dévoilons un top 5 des adresses à ne pas manquer pour une soirée "clandestine".


La Candelaria

A première vue, la Candelaria est un restaurant mexicain où l’on picore tacos et tostadas, avec une cuisine centrale, une table d’hôte et quelques tabourets au comptoir. C’est en poussant la petite porte du fond que l’on découvre une deuxième salle, à l’abri de tous les regards, éclairée par une simple lumière tamisée et quelques bougies. Dans cette jolie cachette où se retrouvent les habitués du quartier, on savoure les créations originales du chef barman sur un léger fond musical.

Le Syndicat

Little Red Door

On entre au Little Red Door non par l’incontournable porte rouge, emblématique du lieu, mais par la petite porte d’à côté quasiment introuvable. Rien dans le décor de ce bar caché, ancienne boutique de prêt à porter, n’est laissé au hasard. Moulures lumineuses, murs de pierres apparentes, fauteuils de velours et verrerie élégante... c’est dans un cadre des plus agréable que l’on se laisse porter par les derniers sons à la mode. Ne cherchez pas à commander les classiques mojito ou cosmo, ici on ne sert que des créations étonnantes à base d’ingrédients peu communs.   

Little red door

La Mezclaleria

Pour découvrir les dessous de la gastronomie péruvienne, rendez-vous à la Mezclaleria, le bar clandestin de l’hôtel 1K, ancien Murano. On y goûte le Mezcal, fameux spiritueux mexicain, voisin de la tequila, pur ou sous forme de cocktail. Et pour accompagner ces boissons, on craque pour le guacamole, ou plus étonnant, les sauterelles grillées ! Petit plus : la Mezclaleria est l’unique bar clandestin de Paris à ciel ouvert pendant l’été !

La Mezclaleria

Le Petit Club de la Favela Chic

La Favela Chic, restaurant club brésilien où l’on danse la samba le soir venu, est sans conteste le nouveau rendez-vous des aficionados de la nuit parisienne. Un rideau de velours noir sépare la grande salle du reste du monde, le Petit Club. Dans cette ambiance de bar d’hôtel feutré : un bar noir, des cocktails sophistiqués, une lumière tamisée, de quoi s’installer confortablement et des DJ qui viennent mixer leurs sons du moment.

Le Petit Club de la Favela Chic

Le Syndicat

On pourrait croire à un bar clandestin avec sa devanture occultée par un affichage sauvage, le Syndicat, de son nom complet l'Organisation de Défense des Spiritueux Français, est le dernier endroit à la mode. Outre la décoration particulièrement moderne et soignée, d'un bar en marbre au plafond graphique en liège, c'est dans le verre que le Syndicat tape fort.  Au programme pour nos papilles, du cognac, de l'armagnac, du whisky, du calvados ou de l'alcool de sapin, 100% français. Un délice.